Gynécomastie

user
Patient
Adulte et Enfant
Adulte
Enfant
calendrier
Mise à jour
January
2024
Sommaire

Mes notes

Vous n’avez pas encore de notes

Ordotype vous permet de créer et stocker vos notes personnalisées en quelques clics.
Ajouter une note

<table cellpadding="5" id="refer1"><caption>Tableau 1 - Démarche diagnostique</caption><tbody><tr><th colspan="2">Diagnostic positif</th></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Message clé</strong></td><td><ul><li>Gynécomastie = hyperplasie du tissu glandulaire mammaire chez l'homme,</li><li>Le principal diagnostic différentiel de la gynécomatie est l'adipomastie (absence de prolifération glandulaire).</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Clinique</strong></td><td><ul><li>Gynécomastie : palpation d'un tissu ferme, mobile, arrondi et <strong>centrée sur le mamelon. </strong>Une douleur spontanée ou provoquée est fréquente dans les 6 mois suivant son apparition et ne constitue pas un signe de gravité,</li><li>Adipomastie : absence de tissu retrouvé à la palpation,</li><li>Cancer : tissu induré, non centré par l'aréole, adhérent au plan profond +/- signes associés (anomalies cutanées, saignement, adénopathie axillaire...).</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Mammographie + échographie<br/>(<a href="https://www.ordotype.fr/ordonnances-types/gynecomastie-mammographie-echographie" rel="noopener" target="_blank">ordonnance</a>)</strong></td><td><ul><li>En cas de doute à l'examen sur l'existence d'une gynécomastie ou sur l'existence d'une tumeur,</li><li>Permet de confirmer le diagnostic de gynécomastie,</li><li>Permet d'éliminer un cancer (très rare).</li></ul></td></tr><tr><th colspan="2">Diagnostic étiologique</th></tr><tr><td colspan="2" style="background-color: #bef2d3; text-align: center;"><strong>Clinique</strong></td></tr><tr><td colspan="2" style="text-align: center;"><ul><li style="text-align: left;"><strong>Médicaments +++ (voir <a href="#refer3">tableau 3</a>)</strong>,</li><li style="text-align: left;">Utilisation de produits dits naturels,</li><li style="text-align: left;">Consommation de cannabis ou de produits dopants (stéroïdes anabolisants),</li><li style="text-align: left;">Âge évocateur (nouveau né, puberté, &gt; 65 ans),</li><li style="text-align: left;">Antécédent ou signes d'insuffisance rénale chronique (voir <a href="https://www.ordotype.fr/pathologies/insuffisance-renale" rel="noopener" target="_blank">fiche</a>) ou de cirrhose (voir <a href="https://www.ordotype.fr/pathologies/cirrhose" rel="noopener" target="_blank">fiche</a>),</li><li style="text-align: left;"><strong>Palpation testiculaire</strong> (recherche d'une atrophie ou d'une tumeur),</li><li style="text-align: left;">Palpation axillaire : recherche d'une adénopathie,</li><li style="text-align: left;">Recherche d'une galactorrhée (en faveur d'une hypersécrétion de prolactine),</li><li style="text-align: left;">Recherche de signes de déficit androgénique :<ul><li style="text-align: left;">Retard pubertaire,</li><li style="text-align: left;">Troubles de la sexualité (baisse de la libido, dysfonction érectile), bouffées de chaleur, fatigabilité, faiblesse musculaire, diminution de la pilosité, atrophie cutanée, troubles neuropsychiques (humeur dépressive, asthénie...).</li></ul></li></ul></td></tr><tr><td colspan="2" style="background-color: #bef2d3; text-align: center;"><strong>Bilan paraclinique de 1<sup>ère</sup> intention</strong></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Indication</strong></td><td><ul><li>Systématique chez l'adulte et l'adolescent d'âge prépubertaire (à l'exception des nourrissons : voir gynécomastie idiopathique <a href="#refer1c">ci-après</a>). En cas de cause évidente comme une prise de médicament inductrice de gynécomastie (voir <a href="#refer3">tableau 3</a>), une surveillance simple peut être proposée et le bilan sera réalisé en l'absence de régression de la gynécomastie plusieurs mois après interruption de la cause.</li><li>Un avis spécialisé peut être sollicité.</li></ul></td></tr><tr><td id="refer1d" style="text-align: center;"><strong>Biologie<br/>(<a href="https://www.ordotype.fr/ordonnances-types/gynecomastie-bilan-biologique-de-1ere-intention" rel="noopener" target="_blank">ordonnance</a>)</strong></td><td><ul><li>Créatinine,</li><li>Bilan hépatique,</li><li>Alpha-foetoprotéine,</li><li><abbr data-tooltip="Human Chorionic Gonadotropin">hCG</abbr>,</li><li><abbr data-tooltip="Thyroid stimulating hormone">TSH</abbr>,</li><li>Testostérone totale,</li><li><abbr data-tooltip="Sex hormone binding globulin">SHBG</abbr>,</li><li><abbr data-tooltip="Hormone folliculo-stimulante">FSH</abbr>, <abbr data-tooltip="Hormone lutéinisante">LH</abbr>,</li><li>Prolactine,</li><li>Œstradiol,</li><li>Delta-4-androstènedione,</li></ul><p>Sur point d'appel :</p><ul><li>Consultation génétique,</li><li><abbr data-tooltip="Insuline-like growth factor">IGF</abbr>-1.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Mammographie + échographie<br/>(<a href="https://www.ordotype.fr/ordonnances-types/gynecomastie-mammographie-echographie" rel="noopener" target="_blank">ordonnance</a>)</strong></td><td><ul><li>En cas de doute à l'examen sur l'existence d'une gynécomastie ou sur l'existence d'une tumeur,</li><li>Permet de confirmer le diagnostic de gynécomastie,</li><li>Permet d'éliminer un cancer (très rare).</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Échographie testiculaire<br/>(<a href="https://www.ordotype.fr/ordonnances-types/gynecomastie-echographie-testiculaire" rel="noopener" target="_blank">ordonnance</a>)</strong></p></td><td><ul><li>Systématique,</li><li>Recherche d'une atrophie testiculaire ou d'une tumeur.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong><abbr data-tooltip="Tomodensitométrie">TDM</abbr> abdominale</strong><br/><strong>(<a href="https://www.ordotype.fr/ordonnances-types/gynecomastie-tdm-abdominale" rel="noopener" target="_blank">ordonnance</a>)</strong></td><td><ul><li>En cas d'hyperœstrogénisme avec échographie testiculaire normale,</li><li>Pour recherche de tumeur surrénalienne.</li></ul></td></tr><tr><td colspan="2" style="background-color: #bef2d3; text-align: center;"><strong>Principales étiologies</strong></td></tr><tr><td id="refer1c" style="text-align: center;"><strong>Gynécomastie idiopathique</strong></td><td><ul><li><strong>Le plus fréquent</strong> : aucune cause n'est retrouvée pour environ 60% des gynécomasties,</li><li>La gynécomastie idiopathique peut disparaître spontanément ou justifier d'un traitement (voir ci-<a href="#refer2">après</a>),</li><li>Certaines périodes de la vie sont associées à une augmentation de fréquence des gynécomasties :<ul><li>Période néonatale (65-90% des nouveau-nés) :<br/><ul><li>Due à un passage transplacentaire des œstrogènes maternels,</li><li>Disparait le plus souvent spontanément,</li><li>En cas de persistance au-delà de l'âge de 6 mois, réaliser un bilan étiologique (voir <a href="#refer1d">ci-avant</a>),</li></ul></li><li>Puberté :<ul><li>Très fréquente (30%-70% des garçons),</li><li>Apparition entre 10 et 14 ans,</li><li>Disparition le plus souvent spontanée en 6 à 24 mois,</li><li>Un bilan étiologique (voir <a href="#refer1d">ci-avant</a>) est justifié en cas de :<ul><li>Persistance de la gynécomastie pendant plus de 24 mois, ou</li><li>Écoulement mamelonnaire, </li><li>Anomalies morphologiques, phénotypiques ou testiculaires associées,</li></ul></li></ul></li><li>Après 65 ans (jusqu'à 50% des hommes) : le plus souvent liée à une diminution de fonction testiculaire, mais nécessite la réalisation d'un bilan étiologique (voir <a href="#refer1d">ci-avant</a>).</li></ul></li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Augmentation du taux d'œstrogènes</strong></td><td><ul><li>Obésité,</li><li>Cannabis,</li><li>Alcool,</li><li>Exposition accidentelle :<ul><li>Rapports sexuels avec une partenaire utilisant un traitement topique vaginal de la ménopause à base d'œstrogène,</li><li>Exposition à des substances environnementales mimant les œstrogènes (phyto-œstrogènes).</li></ul></li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Insuffisance rénale chronique</strong></td><td>Voir <a href="https://www.ordotype.fr/pathologies/insuffisance-renale" rel="noopener" target="_blank">fiche</a>.</td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Cirrhose</strong></td><td>Voir <a href="https://www.ordotype.fr/pathologies/cirrhose" rel="noopener" target="_blank">fiche</a>.</td></tr><tr><td id="refer1b" style="text-align: center;"><strong>Médicaments et drogues<br/></strong></td><td>Voir <a href="#refer3">tableau 3</a>.</td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie</strong></td><td><ul><li>Voir fiche <a href="https://www.ordotype.fr/pathologies/hyperthyroidie" rel="noopener" target="_blank">hyperthyroïdie</a>,</li><li>Voir fiche <a href="https://www.ordotype.fr/pathologies/hypothyroidie" rel="noopener" target="_blank">hypothyroïdie</a>.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Insuffisance testiculaire</strong></td><td><ul><li>Toujours rechercher une diminution du volume testiculaire (pas toujours retrouvée),</li><li>Biologie :<br/><ul><li>Testostérone basse (parfois normale),</li><li><abbr data-tooltip="Hormone folliculo-stimulante">FSH</abbr> et <abbr data-tooltip="Hormone lutéinisante">LH</abbr> élevées (parfois seul signe retrouvé),</li></ul></li><li>Avis spécialisé pour bilan étiologique :<ul><li>Klinefelter (caryotype 47, XXY),</li><li>Antécédents de lésion testiculaire (traumatique, infectieuse, chirurgicale...),</li><li>Antécédent de chimiothérapie ou de radiations.</li></ul></li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Hypogonadisme hypogonadotrope</strong></td><td><ul><li>Biologie :<ul><li>Testostérone basse,</li><li><abbr data-tooltip="Hormone folliculo-stimulante">FSH</abbr> et <abbr data-tooltip="Hormone lutéinisante">LH</abbr> basses ou normales (anormalement normales),</li></ul></li><li>Avis spécialisé pour bilan étiologique :<ul><li>Recherche d'une hyperprolactinémie,</li><li><strong><abbr data-tooltip="Imagerie par résonance magnétique">IRM</abbr> hypophysaire et de la selle turcique (<a href="https://www.ordotype.fr/ordonnances-types/hypogonadisme-hypogonadotrope-irm-de-la-selle-turcique" rel="noopener" target="_blank">ordonnance</a>) +++</strong></li></ul></li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Tumeur sécrétantes</strong></td><td><ul><li>Tumeur sécrétant des œstrogènes :<ul><li>Taux élevé d'œstradiol (&gt; 40 pg/<abbr data-tooltip="Millilitre">mL</abbr>),</li><li>Rechercher une tumeur testiculaire ou surrénalienne (scanner abdominal, en l'absence de tumeur à l'échographie testiculaire),</li></ul></li><li>Tumeur sécrétant de l'<abbr data-tooltip="Human Chorionic Gonadotropin">hCG</abbr> :<ul><li>Taux élevé d'<abbr data-tooltip="Human Chorionic Gonadotropin">hCG</abbr>,</li><li>Rechercher une tumeur testiculaire, cérébrale (<abbr data-tooltip="Imagerie par résonance magnétique">IRM</abbr> cérébrale et de la selle turcique en l'absence de tumeur à l'échographie testiculaire), bronchopulmonaires, rénale, gastrique.</li></ul></li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Autres</strong></td><td><ul><li>Dénutrition,</li><li>Défaut enzymatique de production de la testostérone,</li><li>Syndrome d'insensibilité aux androgènes,</li><li>Hermaphrodisme,</li><li>Excès d'activité extra-glandulaire de l'aromatase,</li><li>Polluants environnementaux,</li><li>Syndrome de renutrition.</li></ul></td></tr></tbody></table><p> </p><table cellpadding="5" id="refer2"><caption>Tableau 2 - Prise en charge</caption><tbody><tr><th colspan="2" style="text-align: center;">Prise en charge</th></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Mesures communes</strong></td><td><ul><li><strong>Traitement étiologique chaque fois que possible,</strong></li><li>Éducation du patient (<a href="https://www.ordotype.fr/recommandations/gynecomastie" rel="noopener" target="_blank">version imprimable</a>),</li><li>Discuter une prise en charge chirurgicale en cas d'échec du traitement étiologique et de persistance de la gynécomastie (durée non consensuelle, au moins plusieurs mois).</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Gynécomastie idiopathique de l'adolescent</strong></td><td><ul><li>Rassurer le patient sur le caractère bénin et la résolution le plus souvent spontanée en 2 ans,</li><li>En cas de persistance au-delà de 18 ans, un traitement chirurgical peut être proposé (avis spécialisé).</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Gynécomastie idiopathique de l'adulte</strong></td><td><ul><li>Avis spécialisé,</li><li>Androgènes non-aromatisables par voie percutanée :<ul><li>Utilisation très discutée (non recommandée par l'académie européenne d'andrologie),</li><li>Efficacité possible uniquement en cas de traitement très précoce,</li></ul></li><li>Gynécomastie persistante (durée non consensuelle) : discuter une chirurgie.</li></ul></td></tr></tbody></table><p> </p><table cellpadding="5" id="refer3"><caption>Tableau 3 - Médicaments et toxiques responsables de gynécomastie</caption><tbody><tr><th colspan="2">Médicaments et toxiques responsables de gynécomastie<br/>(liste non exhaustive)  </th></tr><tr><td style="text-align: center;"><strong>Drogues</strong></td><td><ul><li> Alcool,</li><li>Amphétamines,</li><li>Héroïnes,</li><li>Cannabis,</li><li>Méthadone.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Interagissant avec le système hormonal</strong></p></td><td><ul><li>Œstrogènes,</li><li>Androgènes et anabolisants stéroïdes (sportifs),</li><li>Gonadotrophines chorioniques,</li><li>Antiandrogènes : acétate de cyprotérone, flutamide, bicalutamide,</li><li>Agonistes GnRH,</li><li>Inhibiteurs de la 5α-réductase,</li><li><strong>Spironolactone</strong>, éplérénone,</li><li><abbr data-tooltip="Hormone de croissance">GH</abbr>,</li><li><abbr data-tooltip="Human Chorionic Gonadotropin">hCG</abbr>,</li><li>Huile de lavande.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Psychotropes</strong></p></td><td><ul><li>Neuroleptiques,</li><li>Chlorpromazine,</li><li>Antidépresseurs tricycliques,</li><li>Miansérine,</li><li>Diazépam,</li><li>Methylphénidate,</li><li>Alizapride.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Anti-épileptiques</strong></p></td><td><ul><li>Carbamazépine,</li><li>Acide valproïque.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Agents anti-cancéreux</strong></p></td><td><ul><li>Agent alkylants (chimiothérapie),</li><li>Méthotrexate,</li><li>Sorafénib,</li><li>Busulfan,</li><li>Mitotane,</li><li>Imatinib.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Anti-ulcéreux</strong></p></td><td><ul><li>Cimétidine,</li><li><abbr data-tooltip="Inhibiteurs de la pompe à proton ">IPP</abbr>,</li><li>Ranitidine.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Anti-infectieux</strong></p></td><td><ul><li>Isoniazide,</li><li>Kétoconazole,</li><li>Métronidazole,</li><li>Antirétroviraux : didanosine, éfavirenz, indinavir, névirapine,</li><li>Pénicillamine.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Anti-androgènes utilisés dans le cancer de la prostate</strong></p></td><td><ul><li>Bicalutamide,</li><li>Enzalutamide,</li><li>Flutamide.</li></ul></td></tr><tr><td style="text-align: center;"><p><strong>Autres</strong></p></td><td><ul><li>Métoclopramide,</li><li>Sildénafil,</li><li>Digoxine,</li><li>Cétirizine,</li><li>Phénytoïne,</li><li>Théophylline,</li><li>Inhibiteur calcique,</li><li>Clonidine,</li><li>Estramustine.</li></ul></td></tr></tbody></table>‍

module rhumato
SOINS PALLIATIFS
Ordotype Plus Soins palliatifs

Accès limité

Cette fiche fait parti du module

 

Soins palliatifs.

Cette fiche fait parti du module

 

Rhumatologie.

Cette fiche fait parti des module

 

Soins palliatifs

 

et

 

Ordotype Plus.

Pour pouvoir y accéder vous devez vous abonner à ce module.
Pour pouvoir y accéder vous devez vous abonner à l'un de ces modules.

Déjà inscrit ? Se connecter

Module Ordotype Plus
Ordotype Plus
Les situations les plus fréquentes en médecine générale.
ORDOTYPE PLUS

Accès limité

Cette fiche est reservée aux utilisateurs Ordotype Plus.

Déjà inscrit ? Se connecter

Pour savoir quelle ordonnance utiliser, consultez les rappels cliniques.
Bilans

Mes bilans

Vous n’avez pas encore d’ordonnances

Ordotype vous permet de créer et stocker vos ordonnances personnalisées en quelques clics.
Créer une ordonnance
Pour savoir quelle ordonnance utiliser, consultez les rappels cliniques.
Traitements

Mes ordonnances

Vous n’avez pas encore d’ordonnances

Ordotype vous permet de créer et stocker vos ordonnances personnalisées en quelques clics.
Créer une ordonnance

Mes fiches conseils

Vous n’avez pas encore de fiches conseils

Ordotype vous permet de créer et stocker vos fiches conseils personnalisées en quelques clics.
Créer une fiche conseil
Textes types
Loading

{{Nom de la note}}

Créé le
{{08/11/2022}}

Text de la note personnalisée ici.



















.

 

Ordotype ne se substitue ni à la décision ni à la responsabilité de prescription du professionnel de santé.

Bilans
Bilans
Bilans
Bilans