Ordonnance copiée

PPR - Corticothérapie initiale - Posologie initiale de 25 mg/j

Bilan

Traitement

EN URGENCE :
WE et jours fériés inclus
Faire réaliser par orthésiste :
Faire pratiquer par orthophoniste :
Faire pratiquer par podologue :
Faire pratiquer par psychologue:
Faire pratiquer par IDE :
Faire pratiquer par kinésithérapeute DE:
Faire pratiquer par psychomotricien DE :
Faire pratiquer par chirurgien-dentiste :
Faire pratiquer dans un laboratoire d'analyses médicales :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Prednisone - - comprimés
Prednisone -
Prednisone - - voie orale
Prednisone - comprimés - voie orale
Prednisone - comprimés
Prednisone - voie orale
Prednisone
Prednisone - - comprimés - voie orale
-
Durée :

<p>Prenez la prednisone <strong>en 1 prise par jour le matin</strong>, de pr&eacute;f&eacute;rence avec un repas.<br />&zwj;</p><p>25 mg/j (1 comprim&eacute; de 20 mg et 1 comprim&eacute; de 5 mg) durant 2 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 20 mg/j (1 comprim&eacute; de 20 mg) durant 2 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 15 mg/j (3 comprim&eacute;s de 5 mg) durant 2 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 12,5 mg/j (2,5 comprim&eacute;s de 5 mg) durant 2 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 10 mg/j (2 comprim&eacute;s de 5 mg) durant 4 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 9 mg/j (1 comprim&eacute; de 5 mg et 4 comprim&eacute;s de 1 mg) durant 4 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 8 mg/j (1 comprim&eacute; de 5 mg et 3 comprim&eacute;s de 1 mg) durant 4 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 7 mg/j (1 comprim&eacute; de 5 mg et 2 comprim&eacute;s de 1 mg) durant 4 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 6 mg/j (1 comprim&eacute; de 5 mg et 1 comprim&eacute; de 1 mg) durant 4 semaines, soit jusqu'au :<br />&zwj;</p><p>Puis 5 mg/j (1 comprim&eacute; de 5 mg) &agrave; poursuivre jusqu'&agrave; nouvel ordre.</p><p>R&eacute;alisez la prise de sang prescrite &agrave; chaque diminution de dose et en cas de r&eacute;apparition des douleurs.</p><p>Lorsque votre dose quotidienne de prednisone est de moins de 10 mg/j, si vous rencontrez un probl&egrave;me de sant&eacute; comme des vomissements, une diarrh&eacute;e, des douleurs au ventre, une infection, une fracture, une tr&egrave;s forte &eacute;motion, ou si vous pratiquez une activit&eacute; physique intense :</p><ul><li>Repassez &agrave; une dose de 10 mg par jour de prednisone jusqu'&agrave; disparition du probl&egrave;me de sant&eacute; (en g&eacute;n&eacute;ral 2-3 jours), et</li><li>Consultez votre m&eacute;decin d&egrave;s que possible.</li></ul><p><strong>N'arr&ecirc;tez jamais le traitement par prednisone sans l'avis d'un m&eacute;decin.</strong></p>‍

Consignes pour le/la patient(e) :
Cliquez sur le nom du médicament pour connaître ses contre-indications et précautions d'emploi
Analyser avec Posos logo
Posos vous permet de rechercher gratuitement des interactions avec les autres traitements du patient.
Favoris 
Personnaliser
Copier

Conseils patients

<p><strong>Messages essentiels concernant votre traitement par cortico&iuml;des :</strong></p><p><strong>Le traitement par cortico&iuml;des expose au risque d'insuffisance surr&eacute;nale :</strong></p><ul><li><strong>Le cortisol est une hormone indispensable&nbsp;</strong>fabriqu&eacute;e par vos glandes surr&eacute;nales. Un traitement prolong&eacute; par cortico&iuml;des entra&icirc;ne une diminution de la production de cortisol par votre corps. Cette baisse de production ne pose le plus souvent pas de probl&egrave;me car votre traitement par cortico&iuml;des remplace le cortisol. Apr&egrave;s diminution progressive du traitement, les glandes surr&eacute;nales reprennent une production habituelle de cortisol, mais cette reprise peut prendre plusieurs jours ou plusieurs semaines.</li><li>Dans de rares cas, il arrive que le traitement par cortico&iuml;des ne suffise pas &agrave; couvrir les besoins de votre organisme en cortisol, pouvant conduire &agrave; la survenue d'une insuffisance surr&eacute;nale.&nbsp;Ce risque est plus &eacute;lev&eacute; si vous arr&ecirc;tez brutalement le traitement ou si votre corps est soumis &agrave; un stress important (infection, chirurgie...).</li><li><strong>L'insuffisance surr&eacute;nale est une complication rare mais potentiellement tr&egrave;s grave,</strong> les signes devant vous alerter sont :<ul><li>Une fatigue inhabituelle,</li><li>Une perte de poids involontaire,</li><li>Une perte d'app&eacute;tit inexpliqu&eacute;e,</li><li>Une humeur triste ou d&eacute;pressive,</li><li>Des malaises ou vertiges, notamment au changement de position,</li><li>Des douleurs de ventre inhabituelles,</li><li>Des troubles digestifs : diarrh&eacute;e, naus&eacute;es, vomissements,</li></ul></li><li>En pr&eacute;sence de l'un ou de plusieurs de ces signes, <strong>consultez <span style="text-decoration: underline;">en urgence</span> un m&eacute;decin&nbsp;(ou aux urgences) et informez-le de votre traitement par cortico&iuml;des,</strong></li><li>Afin d'&eacute;viter la survenue d'une insuffisance surr&eacute;nale :<strong><span style="text-decoration: underline;"> n'arr&ecirc;tez jamais le traitement par cortico&iuml;des sans l'avis pr&eacute;alable d'un m&eacute;decin</span>.</strong></li><li><strong>Pr&eacute;venez tous les m&eacute;decins vous prenant en charge que vous &ecirc;tes trait&eacute; par cortico&iuml;des au long cours (ou montrez-leur ce document).</strong></li></ul><p><strong>Le traitement par cortico&iuml;des favorise la survenue d'infections, augmente le risque d'infections s&eacute;v&egrave;res et peut en modifier les sympt&ocirc;mes :</strong></p><ul><li>Consultez rapidement un m&eacute;decin (ou aux urgences) en cas de :<ul><li>Fi&egrave;vre,</li><li>Douleurs de ventre inhabituelles,</li><li>Toux ou douleurs abdominales (m&ecirc;me sans fi&egrave;vre),</li></ul></li><li><strong>Assurez-vous d'&ecirc;tre &agrave; jour de toutes vos vaccinations</strong>, et demandez &agrave; votre entourage proche de se faire vacciner contre la grippe et le COVID chaque ann&eacute;e.</li></ul><p><strong>Le traitement par cortico&iuml;des favorise la survenue de certaines maladies des yeux (cataracte, glaucome) :</strong></p><p>Pr&eacute;venez votre ophtalmologue de votre traitement afin qu'il puisse adapter votre suivi, et consultez un rapidement un ophtalmologue en cas d'apparition d'une anomalie de la vision.</p><p><strong>Le traitement par cortico&iuml;des au long cours peut &eacute;galement entra&icirc;ner une prise de poids et/ou l'apparition d&rsquo;&oelig;d&egrave;mes, d&eacute;s&eacute;quilibrer votre tension art&eacute;rielle et/ou votre bilan sanguin (glyc&eacute;mie = taux de sucre, triglyc&eacute;rides = acides gras, potassium) :</strong></p><p>Les recommandations suivantes peuvent vous aider &agrave; r&eacute;duire le risque de survenue de ces effets ind&eacute;sirables.</p><p><strong>Une alimentation &eacute;quilibr&eacute;e et une activit&eacute; physique suffisante sont essentielles.</strong></p><p><strong>Concernant votre alimentation :</strong></p><ul><li><span style="font-weight: 400;"><strong>Adoptez une alimentation saine et &eacute;quilibr&eacute;e r&eacute;partie en 3 repas &eacute;quilibr&eacute;s sans grignotages,</strong></span></li><li><span style="font-weight: 400;">Aucun aliment n'est interdit,</span></li><li><span style="font-weight: 400;">Consommez du sel sans exc&egrave;s :&nbsp;</span><ul><li><span style="font-weight: 400;">Pensez &agrave; go&ucirc;ter votre plat avant de le saler ou de le resaler,</span></li><li><span style="font-weight: 400;">Limitez la consommation de plats industriels, chips, fromages, charcuteries, bouillons cubes, sauces industrielles,</span></li></ul></li><li>Concernant les mati&egrave;res grasses&nbsp;:<ul><li><span style="font-weight: 400;">Limitez la consommation de mati&egrave;res grasses satur&eacute;es : beurre, cr&egrave;me, saindoux, huile de noix de coco, huile de palme,</span></li><li><span style="font-weight: 400;">Privil&eacute;giez la consommation d&rsquo;om&eacute;ga 3 : huiles d&rsquo;olive/colza/noix, poissons gras, fruits &agrave; coques non sal&eacute;s (amandes, pistaches, noix, noisettes),</span></li></ul></li><li><span style="font-weight: 400;">Consommez suffisamment de prot&eacute;ines en consommant <strong>au moins 1 portion de prot&eacute;ines par repas</strong> parmi&nbsp;: viande maigre, poisson, &oelig;uf ou l&eacute;gumineuses (haricots secs, lentilles, pois chiches),</span></li><li>Consommez suffisamment de calcium en consommant <strong>au moins 2 produits laitiers par jour,</strong></li><li>Il n'est pas n&eacute;cessaire de supprimer compl&egrave;tement les aliments sucr&eacute;s (sodas, p&acirc;tisseries, bonbons...) il est cependant n&eacute;cessaire de <strong>limiter leur consommation.</strong></li></ul><p><strong>Concernant votre activit&eacute; physique</strong></p><p><span style="font-weight: 400;">La prise de cortico&iuml;des au long cours peut entra&icirc;ner une perte acc&eacute;l&eacute;r&eacute;e de la force et du volume de vos muscles.<strong> Avoir une activit&eacute; physique r&eacute;guli&egrave;re et suffisante est donc indispensable.</strong></span></p><p>Il vous est conseill&eacute; de pratiquer au moins :<span style="font-weight: 400;">&nbsp;1</span><span style="font-weight: 400;">50 minutes (2h30) d&rsquo;activit&eacute; physique dynamique par semaine (activit&eacute; responsable d&rsquo;un essoufflement faible &agrave; &eacute;lev&eacute;)&nbsp;</span><span style="font-weight: 400;">soit :</span></p><ul><li><span style="font-weight: 400;"> 30 minutes, 5 jours/semaine, ou</span></li><li><span style="font-weight: 400;"> 50 minutes, 3 jours/semaine,</span></li></ul><p><span style="font-weight: 400;">Un avis m&eacute;dical peut &ecirc;tre n&eacute;cessaire avant la reprise de certaines activit&eacute;s physiques, parlez-en &agrave; votre m&eacute;decin.</span></p><p><span style="font-weight: 400;">Pour vous aider dans le choix de vos aliments et obtenir des conseils sur les moyens d'augmenter votre activit&eacute; physique : <strong>flashez les QR codes.</strong></span></p>‍