Ordonnance copiée

Infiltration épidurale par voie du hiatus sacro-coccygien- Pharmacie

Bilan

Traitement

EN URGENCE :
WE et jours fériés inclus
Faire réaliser par orthésiste :
Faire pratiquer par orthophoniste :
Faire pratiquer par podologue :
Faire pratiquer par psychologue:
Faire pratiquer par IDE :
Faire pratiquer par kinésithérapeute DE:
Faire pratiquer par psychomotricien DE :
Faire pratiquer par chirurgien-dentiste :
Faire pratiquer dans un laboratoire d'analyses médicales :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Acétate de prednisolone - 2,5% - suspension injectable
Acétate de prednisolone - 2,5%
Acétate de prednisolone - 2,5% - voie injectable
Acétate de prednisolone - suspension injectable - voie injectable
Acétate de prednisolone - suspension injectable
Acétate de prednisolone - voie injectable
Acétate de prednisolone
Acétate de prednisolone - 2,5% - suspension injectable - voie injectable

<p>1 dose &agrave; aller chercher &agrave; la pharmacie au moins 72 heures avant l'infiltration et &agrave; apporter le jour de votre intervention.</p>

-
Durée :
Lidocaïne - 20 mg/mL - solution injectable
Lidocaïne - 20 mg/mL
Lidocaïne - 20 mg/mL - voie injectable
Lidocaïne - solution injectable - voie injectable
Lidocaïne - solution injectable
Lidocaïne - voie injectable
Lidocaïne
Lidocaïne - 20 mg/mL - solution injectable - voie injectable

<p>1 flacon de 20 mL &agrave; aller chercher &agrave; la pharmacie au moins 72 heures avant l'infiltration et &agrave; apporter le jour de votre intervention.</p>

-
Durée :
Serum physiologique - 0,9% - ampoules
Serum physiologique - 0,9%
Serum physiologique - 0,9% - voie injectable
Serum physiologique - ampoules - voie injectable
Serum physiologique - ampoules
Serum physiologique - voie injectable
Serum physiologique
Serum physiologique - 0,9% - ampoules - voie injectable

<p>3 ampoules de 10 mL à aller chercher à la pharmacie et à apporter le jour de votre infiltration</p>

-
Durée :
Consignes pour le/la patient(e) :
Cliquez sur le nom du médicament pour connaître ses contre-indications et précautions d'emploi
Analyser avec Posos logo
Posos vous permet de rechercher gratuitement des interactions avec les autres traitements du patient.
Favoris 
Personnaliser
Copier

Conseils patients

<p><strong>D&eacute;finition</strong></p><p>L'infiltration &eacute;pidurale consiste &agrave; injecter un anti-inflammatoire &agrave; base de cortisone (cortico&iuml;de) dans l'espace &eacute;pidural, zone entourant le sac dural contenant les racines nerveuses des jambes (nerfs). L'injection est r&eacute;alis&eacute;e &agrave; un endroit o&ugrave; la moelle &eacute;pini&egrave;re ne peut &ecirc;tre touch&eacute;e.</p><p><strong>Objectif</strong></p><p>L'objectif est de r&eacute;duire l'inflammation pr&eacute;sente au contact du nerf et de la vert&egrave;bre ou du disque intervert&eacute;bral qui le comprime. Cette infiltration permet de soulager les douleurs dans vos membres inf&eacute;rieurs (jambes), mais elle n'est g&eacute;n&eacute;ralement pas efficace sur les douleurs du dos.</p><p><strong>Efficacit&eacute;</strong></p><p>L'infiltration est souvent efficace, mais l'am&eacute;lioration n'est pas imm&eacute;diate (entre 2 et 10 jours apr&egrave;s l'intervention). L'am&eacute;lioration n'est pas garantie pour tous. Une seconde injection peut &ecirc;tre n&eacute;cessaire en cas d'efficacit&eacute; partielle (existence d'un soulagement mais jug&eacute; insuffisant) ou en cas de soulagement de courte dur&eacute;e. En revanche, si aucun soulagement n'est constat&eacute; apr&egrave;s l'injection, il est inutile d'en effectuer d'autres.&nbsp;</p><p><strong>Pr&eacute;cautions et contre-indications</strong></p><ul><li><strong>Signalez&nbsp;</strong>:<ul><li>Toute op&eacute;ration ant&eacute;rieure du dos.</li><li>La prise de m&eacute;dicaments fluidifiant le sang.</li><li>Un diab&egrave;te.</li><li>Une allergie aux d&eacute;sinfectants ou aux cortico&iuml;des.</li><li data-sourcepos="20:1-20:51">La pr&eacute;sence de malformations.</li><li data-sourcepos="20:1-20:51">La pr&eacute;sence d'un kyste pilonidal.</li></ul></li><li><strong>Le jour de l'infiltration&nbsp;</strong>:<ul><li>L'infiltration ne pourra pas &ecirc;tre effectu&eacute;e si vous pr&eacute;sentez des signes d'infection, une fi&egrave;vre,&nbsp;ou une alt&eacute;ration de la peau au niveau de l'injection.</li><li>Il n'est pas n&eacute;cessaire d'&ecirc;tre &agrave; jeun.</li><li><strong>Venez accompagn&eacute;</strong>.</li></ul></li></ul><p><strong>D&eacute;roulement</strong></p><p>L'infiltration se d&eacute;roule en position allong&eacute;e sur le ventre, avec ou sans &eacute;chographie. Apr&egrave;s d&eacute;sinfection de la peau, une aiguille est introduite entre le sacrum et le coccyx <span style="font-weight: 400;">(juste au-dessus du sillon inter-fessier)</span>, puis dans l'espace &eacute;pidural. Une anesth&eacute;sie est pratiqu&eacute;e, suivie de l'injection du produit cortico&iuml;de et de s&eacute;rum physiologique. Le produit diffuse ensuite vers la zone atteinte, au niveau lombaire.</p><p><strong>Conseils apr&egrave;s l'intervention</strong></p><ul><li><strong>Repos&nbsp;</strong>:&nbsp;&eacute;vitez tout effort pendant 48 heures,&nbsp;un repos allong&eacute; d'une heure peut &ecirc;tre recommand&eacute; apr&egrave;s l'intervention.</li><li><strong>Reprise des activit&eacute;s&nbsp;</strong>: il est possible de reprendre les s&eacute;ances de kin&eacute;sith&eacute;rapie apr&egrave;s une semaine, et les activit&eacute;s sportives apr&egrave;s 15 jours.</li><li><strong>Soins locaux&nbsp;</strong>: le pansement peut &ecirc;tre retir&eacute; d&egrave;s le lendemain.</li><li><strong>Gestion de la douleur&nbsp;</strong>: une augmentation de la douleur est possible dans les jours suivant l'intervention,&nbsp;des m&eacute;dicaments antidouleur peuvent vous aider.&nbsp;En cas de douleurs intenses ou de fi&egrave;vre,&nbsp;consultez rapidement.</li></ul><p><strong>Effets ind&eacute;sirables (rares et g&eacute;n&eacute;ralement sans gravit&eacute;)</strong></p><ul><li><strong>Malaise vagal&nbsp;</strong>: peut survenir pendant ou juste apr&egrave;s l'intervention,&nbsp;mais dispara&icirc;t rapidement en sur&eacute;levant les jambes et avec du repos.</li><li><strong>R&eacute;actions cutan&eacute;es&nbsp;</strong>: l'apparition d'une urticaire est possible pendant quelques jours.&nbsp;Les allergies s&eacute;v&egrave;res sont rares et exigent une intervention m&eacute;dicale urgente.</li><li><strong>Flushs&nbsp;</strong>: rougeurs et sensation de chaleur du visage,&nbsp;parfois accompagn&eacute;es de maux de t&ecirc;te,&nbsp;peuvent appara&icirc;tre dans les jours suivant l'intervention.&nbsp;ils disparaissent spontan&eacute;ment.</li><li><strong>Syndrome post-ponction lombaire&nbsp;</strong>:&nbsp;maux de t&ecirc;te et naus&eacute;es aggrav&eacute;s en position assise et debout,&nbsp;possibles en cas de br&egrave;che du sac dural.&nbsp;Repos allong&eacute;,&nbsp;hydratation et parac&eacute;tamol soulagent les sympt&ocirc;mes.&nbsp;Un geste compl&eacute;mentaire est parfois n&eacute;cessaire en cas d'intensit&eacute; excessive des douleurs.</li><li><strong>H&eacute;matome au point d'injection&nbsp;</strong>:&nbsp;exceptionnel en l'absence d'anticoagulant.</li><li><strong>Infection&nbsp;</strong>:&nbsp;rare mais grave, il est indispensable d'y penser en cas de fi&egrave;vre,&nbsp;douleur intense ou rougeur apr&egrave;s l'infiltration.<strong> En pr&eacute;sence de l'un de ces signes, consultez imm&eacute;diatement un m&eacute;decin ou rendez vous aux urgences.</strong></li><li><strong>Paralysie des membres inf&eacute;rieurs&nbsp;</strong>:&nbsp;exceptionnelle,&nbsp;li&eacute;e &agrave; un infarctus de la moelle ou &agrave; un h&eacute;matome &eacute;pidural.&nbsp;N&eacute;cessite une consultation en urgence.</li><li><strong>Syndrome de Tachon&nbsp;</strong>:&nbsp;douleur thoracique et dorsale intense avec malaise,&nbsp;dans les minutes suivant l'injection.&nbsp;Disparition rapide (en moins d'une heure).</li><li><strong>Effets ind&eacute;sirables de la corticoth&eacute;rapie</strong> (hypertension art&eacute;rielle, diab&egrave;te...) : les complications classiquement associ&eacute;es &agrave; la corticoth&eacute;rapie sont moins fr&eacute;quentes qu&rsquo;avec les cortico&iuml;des oraux ou intraveineux. La dose administr&eacute;e dans votre dos entra&icirc;ne une tr&egrave;s forte concentration au niveau de la zone trait&eacute;e mais une faible concentration dans le sang.</li></ul><p><strong>Informations importantes</strong></p><ul><li aria-level="1">La pose de mat&eacute;riel chirurgical (arthrod&egrave;se&hellip;) est &agrave; &eacute;viter au site infiltr&eacute; pendant 3 &agrave; 6 mois.</li><li>On ne d&eacute;passe en g&eacute;n&eacute;ral pas 3 injections par an.</li><li>En l'absence d'efficacit&eacute;,&nbsp;ne pas tenter de nouvelle infiltration.</li></ul><p><strong>En cas d'effet secondaire, contacter le:</strong></p><ul><li><strong>Num&eacute;ro de t&eacute;l&eacute;phone :&nbsp;</strong></li><li>M&eacute;decin traitant.</li><li>Service d'urgence.</li></ul>‍