Ordonnance copiée

Conflit ischio-fémoral - AINS PO

Bilan

Traitement

EN URGENCE :
WE et jours fériés inclus
Faire réaliser par orthésiste :
Faire pratiquer par orthophoniste :
Faire pratiquer par podologue :
Faire pratiquer par psychologue:
Faire pratiquer par IDE :
Faire pratiquer par kinésithérapeute DE:
Faire pratiquer par psychomotricien DE :
Faire pratiquer par chirurgien-dentiste :
Faire pratiquer dans un laboratoire d'analyses médicales :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Faire pratiquer :
Naproxène sodique - 550 mg - comprimés
Naproxène sodique - 550 mg
Naproxène sodique - 550 mg - voie orale
Naproxène sodique - comprimés - voie orale
Naproxène sodique - comprimés
Naproxène sodique - voie orale
Naproxène sodique
Naproxène sodique - 550 mg - comprimés - voie orale

<p>1 comprimé matin et soir en cas de douleurs</p>

-
Durée : 5 jours
5 jours

<ul><li><strong>Ne prenez pas plus de 2 comprimés par jour,</strong></li><li>Prenez les comprimés avec un grand verre d'eau et <strong>si possible au cours d'un repas,</strong></li><li>Reconsultez en cas de brûlures et/ou douleurs au ventre ou à l'estomac.</li><li>Arrêtez le naproxène dès l'amélioration des symptômes.</li></ul>

Paracétamol - 500 mg - comprimés
Paracétamol - 500 mg
Paracétamol - 500 mg - voie orale
Paracétamol - comprimés - voie orale
Paracétamol - comprimés
Paracétamol - voie orale
Paracétamol
Paracétamol - 500 mg - comprimés - voie orale

<p>En cas de douleur, prenez 1 ou 2 comprimés (soit 500 mg ou 1000 mg par prise).</p>

-
Durée : 7 jours
7 jours

<p><strong>Attendez au moins 6 heures entre 2 prises de paracétamol.</strong><br>Ne dépassez pas 3 grammes par jour sans l'avis d'un médecin.<br>Vérifiez la présence de paracétamol dans vos autres médicaments pour éviter un surdosage susceptible d’entraîner des lésions graves et irréversibles du foie.</p>

Consignes pour le/la patient(e) :
Cliquez sur le nom du médicament pour connaître ses contre-indications et précautions d'emploi
Analyser avec Posos logo
Posos vous permet de rechercher gratuitement des interactions avec les autres traitements du patient.
Favoris 
Personnaliser
Copier

Conseils patients

<p>Le conflit ischio-f&eacute;moral est caract&eacute;ris&eacute; par un frottement excessif du muscle carr&eacute; f&eacute;moral, situ&eacute; entre deux os : l'ischion, sous la fesse, et le petit trochanter, &agrave; la partie sup&eacute;rieure du f&eacute;mur. Cette condition entra&icirc;ne une inflammation locale, source de douleurs au bas de la fesse ou dans la r&eacute;gion de l'aine. Elle peut &ecirc;tre provoqu&eacute;e par certains mouvements lors d'activit&eacute;s sportives ou par des particularit&eacute;s anatomiques pr&eacute;disposantes.</p><p>Pour diagnostiquer cette affection, l'IRM est g&eacute;n&eacute;ralement l'examen de choix. Si le diagnostic demeure incertain, un test anesth&eacute;sique peut &ecirc;tre r&eacute;alis&eacute; : il consiste &agrave; injecter un anesth&eacute;sique directement dans l'espace ischio-f&eacute;moral. L'att&eacute;nuation de la douleur suite &agrave; cette injection confirme la pr&eacute;sence d'un conflit ischio-f&eacute;moral.</p><p><strong>Traitement :</strong></p><ul><li><strong>Kin&eacute;sith&eacute;rapie :</strong>&nbsp;la r&eacute;&eacute;ducation est souvent privil&eacute;gi&eacute;e.</li><li><strong>Gestion de la douleur :</strong>&nbsp;la prise de m&eacute;dicaments est envisageable de mani&egrave;re occasionnelle.</li><li><strong>Activit&eacute; sportive :</strong>&nbsp;un repos relatif est conseill&eacute; au d&eacute;but, &eacute;vitant les mouvements d&eacute;clenchant la douleur.</li><li><strong>Infiltrations de cortisone :</strong>&nbsp;si n&eacute;cessaire, elles peuvent offrir un soulagement additionnel.</li><li><strong>Chirurgie :</strong>&nbsp;en dernier recours, l'intervention vise &agrave; &eacute;liminer la portion d'os en conflit.</li></ul>